Black Friday : -20% dès 100€ d'achat sur les commandes en retrait en magasin !

Pourquoi la pratique d’un sport est-elle importante pour un enfant ?

Bouger pour bien grandir :

L'activité physique est nécessaire parce qu'un enfant a besoin de bouger. Il suffit de regarder les cours de récré pour voir les enfants courir, se défouler. La pratique d’un sport est bénéfique pour le développement et la croissance de l’enfant, elle l’aide à bien comprendre son corps, elle renforce l’ossature et améliore la condition physique générale. De plus, la pratique d'un sport permet à l'enfant d'acquérir très tôt une certaine hygiène de vie et freine les risques de surpoids.

Bouger pour s’évader:

Le sport contribue également à l'épanouissement de l'enfant qui lui permet d'évacuer les tensions quotidiennes et de mieux se concentrer à l'école. De plus, le sport est un merveilleux outil de socialisation, porteurs de valeurs éducatives (discipline, patience, concentration...), il offre à l'enfant l’apprentissage des règles et le respect des autres pour mieux vivre en collectivité. Et n’oubliez pas que l’activité physique doit surtout être source de plaisir car une mauvaise expérience pour l’enfant se traduira par un rejet de l’activité physique. Le sport doit rester un espace ludique et non une contrainte.

A quel âge peut-on pratiquer un sport ?

L’activité physique joue un rôle important dans bien des aspects de la santé et du développement des enfants comme des adultes. A partir du moment où l’enfant peut jouer, il peut pratiquer un sport.

De 0 à 5 ans, il existe 3 étapes de développement qui se différencient par des activités physiques différentes. Les six premiers mois, l’enfant s’étire et saisit des objets, tourne la tête, bouge les bras et les jambes. Le nourrisson acquiert les habiletés motrices de base.Dès 3-4 mois, il existe des premières activités comme les « bébés nageurs ». Il est donc possible de commencer une activité très tôt ! A partir d’un an, l’enfant commence à marcher et à explorer l’univers qui l’entoure.

De 2 à 3 ans, l’enfant commence à courir, sauter et manipuler des objets avec une nette amélioration de sa dextérité. Sans même pratiquer un sport à proprement parler, toutes les occasions sont bonnes pour stimuler sa motricité : promenade en porteurs ou en tricycles (dès 15 mois) ou jeu de ballon dans le jardin. A partir de 3 ans, l’enfant est dans sa période préscolaire. On observe une amélioration de sa stabilité, c’est le moment de le familiariser avec une activité sportive (jeux de ballon, vélo, baby gym…).

A partir de 6ans, le schéma corporel est en place, l’enfant peut alors s’orienter vers le sport de son choix. Plus tard, vers 8 ans, on passe de l’initiation sportive au perfectionnement et à la compétition.

Quels sports choisir pour mon enfant ?

Tout d’abord, essayez de connaître les centres d’intérêt et les envies de votre enfant. Intéressez-vous à ses activités favorites pour choisir avec lui le sport qu’il pratiquera.

Un enfant timide préférera peut-être des sports de combat pour gagner en confiance et apprendre à s’extérioriser alors que les enfants plein de vitalité et d’énergie apprendront la concentration et la maîtrise de soi dans des sports de finesse et de précision tels que l’escrime, l’escalade et la danse. D’autres préfèreront les sports collectifs comme le football, le handball, le basketball, le volley-ball…pour l’ambiance et l’esprit de solidarité !

La pratique du sport doit se faire en toute sécurité, entourée des personnes compétentes (pratique en Club avec du personnel formé et diplômé). En famille, faites de longues balades en vélo les dimanches ensoleillés, et pour les enfants proposez-leur d’apporter leur roller ou leur trottinette pour les après-midi entre copains.