Nos magasins rouvrent leurs portes et nos Parents Conseils sont heureux de vous retrouver pour de nouveaux moments de jeu ! 
Retrouvez ici toutes les mesures sanitaires mises en place pour vous accueillir en toute sécurité.

Les puzzles : des bienfaits pour toute la famille

En famille nombreuse ou en solitaire. Dans un manoir ou un studio. En maternelle ou à la retraite. Il y a plein de façons de vivre le (dé)confinement. Mais il y a une activité ludique qui convient à tous les âges et à toutes les situations : le puzzle ! Tour d’horizon de ses nombreux bienfaits. 

Des vertus à tout âge


Pour stimuler le cerveau, il faut lui lancer des défis, lui imposer des activités nouvelles et de plus en plus difficiles. Et chaque boîte de puzzle représente un sacré défi à résoudre !


MOTRICITE FINE

En jouant au puzzle, les plus petits manipulent des pièces d’abord épaisses, tels des cubes ou des pièces à encastrer. Ils les ramassent, les tournent, les déplacent. Ces différentes actions stimulent leur dextérité et leurs gestes se font plus précis. 


COORDINATION DE L’ŒIL ET DE LA MAIN

Lorsqu’ils attrapent les pièces et les placent là où il faut, les tout-petits s’entraînent à faire la connexion entre leurs mains et leurs yeux. 


MEMOIRE
Une pièce ne convient pas ? Votre enfant la place de côté. Il fait l’effort de mémoriser sa taille, sa forme et sa couleur pour la placer au bon endroit lorsque l’occasion se présentera. Cela est aussi valable pour les adultes !


ESPRIT LOGIQUE ET RESOLUTION DE PROBLEME
Un puzzle est un casse-tête. Pour le résoudre, votre enfant met en place des stratégies. Il envisage les différentes possibilités d’encastrement et développe son esprit logique. 


UNE ACTIVITE TRES APAISANTE, LOIN DES ECRANS
Se concentrer sur les pièces du puzzle peut devenir très absorbant. On oublie ses soucis. On fait le vide en soi. C’est parfait pour oublier les écrans et entamer une cure de désintoxication digitale !


PATIENCE ET CONCENTRATION
Même si une pièce semblait avoir toutes les qualités requises, parfois, ça ne marche pas. On doit en rechercher une autre pour compléter son bout de puzzle. Les enfants apprennent ainsi à tolérer la frustration et à faire preuve de patience et de constance.


RENFORCER L’ESTIME DE SOI
Voir son puzzle prendre forme est très gratifiant. Les résultats sont mesurables et visibles immédiatement. C’est une source de fierté d’aller au bout de quelque chose et les enfants intègrent la sensation qu’ils en sont capables. Bonne nouvelle : lorsqu’on se sent progresser, le cerveau sécrète de la dopamine, l’hormone du bonheur. A vous les puzzles de 500, 1500, 2000 pièces ! 


DEVELOPPER L’ESPRIT D’EQUIPE
Quand toute la famille s’unit pour résoudre un puzzle, tout le monde se soutient. Le petit dernier trouve une pièce qui pourrait convenir à sa grande soeur ? Il la lui remet de bon cœur. C’est une joie collective de se sentir utile et de réussir le jeu tous ensemble.


ENTRETENIR SON CERVEAU
Un chercheur en neurologie, Patrick Fissler, a montré que « La pratique du puzzle améliore significativement plusieurs compétences cérébrales, visuelles et spatiales, comme la perception, la flexibilité, la mémoire de travail, la rapidité ou la rotation mentale » (lorsque le joueur cherche dans quel sens il va poser une pièce). Avec l’âge, les connexions neuronales ont tendance à se rigidifier. Jouer au puzzle stimule leur plasticité. Une bonne raison d’y jouer régulièrement et tout au long de sa vie.


Combien de pièces et pour quel âge ? 

Votre enfant parvient à effectuer une pince entre son pouce et son index ? Alors il est prêt à se lancer dans l’univers formidable des jeux d’encastrement et des puzzles. Bien sûr, chaque enfant est unique et les informations ci-dessous sont données à titre purement indicatifs. Le mieux est de l’observer jouer. Lorsqu’il commence à résoudre un puzzle trop facilement, on augmente le nombre de pièces. Et pour le motiver plus encore, pensez à choisir des motifs au couleurs de ses héros préférés.


Entre 1 et 2 ans : on commence par des puzzles à encastrement : chaque pièce a un emplacement qui lui appartient avec des tenons pour les attraper plus facilement. Votre enfant trouve le bon emplacement en s’aidant de la forme prédécoupée, des images et des couleurs.

Dès 2 ans : on privilégie les puzzles en carton de 10 pièces, les cubes en bois ou en carton qu’on tourne dans tous les sens. 

Dès 3 ans : on peut passer aux puzzles classiques de 10 à 30 pièces en s’aidant du modèle et des posters généralement inclus dans la boîte.

Dès 4 ans : des puzzles de 30 à 50 pièces

Dès 5 ans : des puzzles de 40 à 60 pièces

Dès 6 ans : des puzzles de 60 à 100 pièces

Dès 7 ans : des puzzles de 100 à 250 pièces

9 ans et + : des puzzles de 250 pièces et plus


Puzzles en 3 D

Les puzzles en 3D représentent des boules ou des monuments. C’est une variante originale et très amusante. Si vous souhaitez en faire un objet de décoration fait maison, pensez à fixer les pièces avec de la colle pour puzzle


Astuce des Parents conseils : pour éviter que les pièces ne se mélangent d’une boîte à l’autre, écrivez la même lettre derrière chacune des pièces, par exemple, un C pour Cars. 

Méthode de résolution d’un puzzle

Il y a les intrépides qui foncent tête baissée dans la boîte de puzzle et assemblent les pièces au petit bonheur la chance. Cette formule est amusante et porte ses fruits lorsqu’il y a peu de pièces. Pour les puzzles plus importants, on vous conseille tout de même la méthode classique. Elle convient autant aux joueurs en solo qu’aux familles nombreuses car elle permet de répartir les missions en plein de petits défis pour toute la famille, même les plus petits. Elle suit généralement les étapes suivantes :


RECHERCHE DES 4 COINS
Qui les trouvera en premier ? 


RECHERCHE DES BORDS
Vous les avez tous trouvés ? Chacun commence à assembler ses morceaux. On favorise la coopération en passant à d’autres des pièces qui pourraient leur convenir. Oui, faire un puzzle, c’est un sport d’équipe ! 


TRI DES PIECES
Pour les grands puzzles, vous pouvez d’abord trier les pièces par couleurs pour ne pas avoir à les piocher au hasard. Vous pouvez également les trier en fonction de leur forme, du nombre de leurs creux (4 trous, 3, 2, 1 ou 0) et les répartir en plusieurs tas.
Ces missions peuvent être confiées aux plus jeunes. Elles rendent le tri de l’information systématique et non émotionnel. Cela aide un enfant à prendre du recul. Cela l’aidera plus tard à mettre des problèmes en équations et à les résoudre. 

Astuce : utilisez un trieur de pièces, c'est pratique et facile à ranger !


REMPLISSAGE
On assemble les pièces soit à partir des bords déjà constitués, soit en recréant des morceaux de l’image en s’aidant du visuel sur la boîte. Quel plaisir ensuite de rassembler le travail de chacun et de trouver la pièce qui va faire la connexion avec toutes les autres. 


L’astuce des Parents Conseils :
Installez-vous sur une table qui n’aura pas besoin d’être débarrassée au moment du repas, sur un tapis pour puzzle ou une planche suffisamment grande et facile à déplacer. Chacun peut revenir jouer lorsqu’il le souhaite. Voilà une agréable sensation de liberté !

Vous avez réussi votre mission ? Votre chef d’œuvre est assemblé ? Alors soyez fier de vous ! C’est un accomplissement si gratifiant pour toute la famille qu’on pourrait le garder tel quel en le fixant avec de la colle pour puzzle. Et si on en faisait un autre ? 


Marie-Laure