Masque obligatoire !

Après Noël, le Carnaval est l’une des festivités les plus attendues des enfants. Plus que jamais avec le contexte sanitaire actuel, le port du masque (et du déguisement) sont vivement recommandés pour profiter tant d’une bonne dose d’oxygène que de bonne humeur ! Tour d’horizon des « gestes festifs » pour se divertir en étant dans la peau d’un autre. Mais aussi pour l’enfant, avancer dans la construction de sa personnalité…

Cartes postales de Carnaval

Chaque carnaval s’ancre dans son décor. Son climat. Sa culture. A plus de 5 200 km de chez nous, à Québec, les habitants déguisés avec des écharpes multicolores sortent… pour conjurer le froid ! Dans une ambiance polaire mais bon enfant, ils construisent pour leur mascotte, un bonhomme de neige à bonnet rouge portant une ceinture fléchée, de magnifiques sculptures en glace. Dont un château pouvant peser 200 tonnes ! Ils vont au spectacle quand ils ne s’affrontent pas à des concours de glisse sur le lac St Charles ! 

Autre ambiance au même moment, à Rio de Janeiro. Ici, la pression est à son comble ! Tous les regards sont portés sur la compétition annuelle de Samba. Aucune école de danse participante ne veut risquer d’être rétrogradée. Alors, avant les défilés, les sourires, le Carnaval de Rio est précédé par une longue et intense période de préparation. 

Bouclons notre escapade dans une ville méconnue pour son Carnaval : Oruro en Bolivie. Défilés et spectacles sont ici à l’honneur des dieux de la culture amérindienne. La ville Oruro est économiquement dépendante de l’industrie minière, alors, les vénérations s’adressent aux dieux de la mine.

La recette d'un bon déguisement

Un déguisement cela ne se mange pas ! Et bien quelque part si, du regard ! Ce contact avec autrui est exacerbé lors du carnaval. Puis, la voix, la démarche, le vocabulaire permettent de savourer la transformation. Qui se cache derrière le costume ? Un bon déguisement préserve l’anonymat. Il permet de s’affranchir de son identité pour devenir le temps des festivités un autre, ce que les enfants font spontanément dans leurs jeux dits symboliques. Loin d’être futile, cette activité leur permet d’apprendre à mieux se connaître et laisser s’exprimer leur créativité. 

Les grands classiques comme les princesses, les fées, les pirates, les super-héros (Spider-Man, Batman), Le Mandalorien de Star Wars, le cirque et les animaux offrent un plaisir intense aux enfants. Ils deviennent l’un des personnages puissants qui peuplent leur imaginaire. En suivant la créativité des enfants, on peut aller plus loin en hybridant les thèmes. 

Par exemple, avec du simple maquillage, une princesse Disney peut devenir une princesse chat ou une princesse des fleurs. Spider-Man peut porter au bras un plâtre en pâte à modeler ! Un pirate posséder un coffre rempli de colliers de fleurs lumineuses que sa petite sœur aura confectionnés. Un clown être le roi du monde des diabolos. Un pirate qui voyage dans le temps disposer d’une épée laser… 

Et si on déguisait la maison ?

Tout en préparant leur déguisement les enfants peuvent aussi faire de belles décorations pour la maison. N’hésitez pas à utiliser le Carnaval pour proposer à vos enfants des activités créatives à pratiquer sous formes d’ateliers complémentaires. Selon le thème choisi, des dessins peuvent investir à la manière d’une exposition éphémère votre intérieur. Si votre enfant est un héros de science-fiction, le salon peut prendre des allures de vaisseau spatial avec par exemple : des dessins de planètes ainsi que du mobilier emballé dans du papier d’aluminium ! Des suspensions clown multicolores prolongent parfaitement le thème du cirque. Des motifs en papier crépon transforment votre intérieur en jungle d’où peuvent apparaître des pirates échoués ou de farouches dinosaures ! Place à l’imagination et la créativité !

Partagez avec nous vos réalisations sur nos réseaux sociaux avec le hashtag #CarnavalLGR @Lagranderecre. Nous serons ravis de partager vos expériences avec toute la communauté La Grande Récré

Se régaler à Mardi Gras...

Durant tout le mois de février et jusqu’au 1er mars, vous aurez le temps pour composer des recettes comme les beignets, les crêpes, les gaufres et les churros. Ces repas festifs et gourmands peuvent judicieusement s'accompagner de récitations de poésie ou de joyeuses chansons interprétées par des enfants costumés

Et si pour la chandeleur vous hésitez entre des crêpes ou un gâteau ? Faites un gâteau de crêpes à la pâte à tartiner ! La recette ? Très simple. Pour 9 personnes prévoir : 500 g de farine, 1 pincée de sel, 8 œufs, 1 litre de lait, 1 gros pot de pâte à tartiner choco- noisettes et de l’huile de cuisson. 

Prêt ? Dans un saladier, mélanger la farine et le sel. Faire un puit et y casser les œufs. Mélanger doucement. 2. Verser le lait petit à petit tout en continuant de mélanger jusqu’à obtenir une pâte homogène. 3. Laisser reposer 30 minutes. Dans une petite poêle chaude préalablement huilée, faire cuire les crêpes en confectionnant des crêpes assez épaisses. 4. Verser une bonne louche de pâte et répartir. Faire cuire une bonne minute de chaque côté, réserver dans une assiette. Étaler la pâte à tartiner avant d’empiler la suivante. 5. Poser la dernière crêpe sur le haut du gâteau. 

A table ! 

S'inspirer de la Comedia del Arte

En cette période où on aime jouer, la satire, le théâtre burlesque et les marionnettes peuvent être particulièrement mis à l’honneur. Et si c’était le moment d’initier vos enfants au monde de la Comedia Del Arte ? De leur faire découvrir ou de les inviter à jouer le temps d’un goûter, à être ces personnages truculents qui évoluent sur scène en improvisant ? 

Votre enfant pourrait devenir un valet, qui est ici le personnage fort… Arlequin ? Un gourmand, avec un bon fond, malin, joueur, un peu paresseux. Il porte un costume multicolore, généralement formé de losanges ou de triangles rouges, noirs, et parfois aussi bleus ou jaunes. Colombine ? C'est la soubrette confidente de sa maîtresse mais elle peut être une entremetteuse dans les affaires de cœur voire une courtisane. Elle est douée pour mener des intrigues amoureuses. Polichinelle ? Sa silhouette est reconnaissable entre mille avec son gros ventre et sa bosse dans le dos. Après, c’est un vieux garçon, grincheux, fainéant, rusé, gourmand, parfois menteur mais tellement amusant à incarner ! Pierrot ? Ce valet au costume blanc, beau garçon, honnête. Il plait aux servantes dont il peut tomber amoureux… 

Tiens, tiens, cela pourrait faire un beau sujet Parents Conseils pour la Saint-Valentin...

Avant de se retrouver à la parade du Carnaval, avec la fanfare, le char, les géants, les danseurs et une joyeuse troupe d’enfants déguisés ou maquillés s’amusant à lancer cotillons et serpentins dans les rues, le Carnaval offre à travers ces préparatifs un bon moyen de créer des activités de lecture, d’arts plastiques, de théâtre pour permettre le jour J à votre enfant de jouer le rôle qu’il aura choisi et en retirer le maximum de plaisir.

Jean-Marc F.